Traductions de cette page

Pourquoi il n'y a pas de fichiers GIF sur le site de GNU

 [Image d'un Gnu philosophe]


Il n'y a aucun fichier GIF sur le site web de GNU en raison des brevets (Unisys et IBM) couvrant l'algorithme de compression LZW qui est utilisé dans la création des fichiers GIF. Ces brevets rendent impossible l'utilisation des logiciels libres pour générer au format GIF. Ils s'appliquent également au programme compress, raison pour laquelle GNU ne l'utilise pas.

À la fois Unisys et IBM déposèrent des brevets en 1983. Unisys (et peut-être IBM) ont déposé ces brevets dans beaucoup de pays. Dans les pays pour lesquels nous avons été capables de rechercher dans les bases de données de brevets, la dernière date d'expiration semblait être vendredi 11 août 20061. Jusque-là, il est vraisemblable que quiconque voudrait distribuer un programme libre pour la création de fichiers GIF serait poursuivi. Nous n'avons aucune raison de penser que les possesseurs des brevets pourraient perdre ces procès.

Si nous distribuons un tel programme, Unisys et IBM pourraient estimer plus prudent (pour des raisons de relations publiques) de ne pas poursuivre une oeuvre de bienfaisance comme la FSF. Par contre, ils pourraient poursuivre les utilisateurs du programme, ainsi que les entreprises qui redistribuent des logiciels GNU. Nous jugeons que ce ne serait pas un comportement responsable de notre part de provoquer cette situation.

De nombreuses personnes pensent qu'Unisys a donné son autorisation pour la distribution de logiciels libres pour produire au format GIF. Malheureusement, ce n'est pas ce qu'Unisys fait en réalité. Voici ce que Unisys disait à ce sujet en 1995 :

Unisys n'exige pas d'autorisation, ou des royalties, pour les applications non-commerciales et sans but lucratif basées sur du GIF, y compris celles utilisées sur les services en ligne. Concernant les développeurs de logiciel pour le réseau Internet, le même principe s'applique. Unisys n'engagera aucune poursuite pour des infractions commises avant 1995 par des développeurs de logiciels pour Internet. La compagnie n'exige pas d'autorisation, ou des royalties pour des offres non-commerciales sur l'Internet, y compris les «freewares».

Malheureusement, cela ne permet pas l'utilisation d'un logiciel libre, uniquement un logiciel semi-libre (18k caractères), lequel ne peut être utilisé dans un système d'exploitation libre tel que GNU. Il ne permet pas également du tout l'utilisation de LZW pour d'autres usages que la compression de fichiers. C'est pourquoi nous avons développé GNU zip comme remplacement pour compress.

La redistribution commerciale de logiciels libres est très importante, et nous voulons que le système GNU en entier puisse être commercialement redistribué. Cela signifie que nous ne pouvons ajouter un programme de génération de GIF au système GNU, pas selon les termes d'Unisys.

La Fondation pour le Logiciel Libre est une organisation non commerciale, à but non lucratif, donc strictement parlant, les revenus provenant de la vente de nos CD-ROM ne sont pas considérés comme des «profits». Cela signifie peut-être que nous pourrions inclure un programme de génération de GIF sur nos CD-ROM et prétendre agir dans les limites de la permission d'Unisys, ou peut-être pas. Mais puisque nous savons que les autres redistributeurs de GNU ne pourraient pas l'inclure, faire ceci ne serait pas très utile.

Peu après l'annonce d'Unisys, quand le Net en général était assuré qu'Unisys avait donné son autorisation pour des logiciels libres de génération de GIF, nous avons écrit au département juridique d'Unisys en leur demandant des éclaircissements à ce sujet. Nous n'avons pas reçu de réponse.

Même si Unisys donnait réellement l'autorisation pour des logiciels libres de génération de GIF, nous aurions toujours à traiter avec le brevet d'IBM. Les deux brevets, celui d'IBM et celui d'Unisys, couvrent la même «invention» : l'algorithme de compression LZW. (Ceci pourrait refléter une erreur de la part de l'Office américain des brevets et des marques, le US Patent and Trademark Office, qui est célèbre pour son incompétence et son pauvre jugement).

Le décodage de GIF est un problème différent. Les brevets d'Unisys et d'IBM sont tous les deux écrits de telle manière qu'ils ne s'appliquent pas à un programme qui peut seulement décompresser le format LZW et ne peut le compresser. Par conséquent, nous pouvons et nous incluerons du support pour l'affichage de fichiers GIF dans les logiciels GNU.

Étant donné la situation, nous pourrions toujours inclure des fichiers GIF sur nos pages web si nous le voulions. De nombreuses autres personnes seraient heureuses de les générer pour nous, et nous ne pourrions pas être poursuivis pour avoir des fichiers GIF sur notre serveur.

Mais nous estimons que si nous ne pouvons distribuer le logiciel permettant de générer des fichiers GIF, alors on ne doit pas avoir d'autres personnes exécutant de tels programmes pour nous. D'ailleurs, si nous ne pouvons fournir un logiciel dans le système GNU pour générer des fichiers GIF, nous devons recommander une alternative. Nous devons utiliser nous même l'alternative que nous recommandons.

En 1999, Unisys indiquait au sujet de son brevet :

On a fréquemment demandé à Unisys si une licence d'Unisys est exigée afin d'utiliser le logiciel LZW obtenu par téléchargement sur Internet ou depuis d'autres sources. La réponse est simple. Dans tous les cas, une licence écrite ou un rapport signé par un représentant autorisé d'Unisys est exigé d'Unisys pour toute utilisation, vente ou distribution de n'importe quel logiciel (y compris les logiciels appelés «freeware»), et/ou matériel fournissant les capacités de conversion LZW (par exemple, logiciel téléchargé)

Avec ce rapport, Unisys essaye de revenir sur ce qu'ils disaient en 1995 quand ils ont donné des parties de leur brevet au public. La légalité d'un tel changement de position est discutable.

Un problème supplémentaire est que les brevets LZW, et les brevets en général, sont une offense contre la liberté des programmeurs, et tous les programmeurs ont besoin de travailler ensemble contre les brevets de logiciels.

Donc, même si pouvions trouver une solution pour permettre à la communauté du logiciel libre de générer des fichiers GIF, ce n'est pas réellement une solution, pas pour le problème dans sa totalité. La solution est de basculer vers un autre format et de ne pas utiliser de fichiers GIF.

Donc, nous n'utilisons pas de fichiers GIF, et nous espérons que vous n'en n'utiliserez pas non plus.

Il est possible de faire des images non-compressées qui se comportent comme des GIF, dans le sens où elles fonctionnent avec des programmes qui décodent le format GIF. Ceci peut être fait sans violer des brevets. Ces pseudo-GIF sont utiles pour quelques buts.

Il est également possible de créer des GIF en utilisant un codage «run length» non breveté mais celui-ci ne réalise pas la compression normalement attendue dans un GIF.

Nous avons décidé de ne pas utiliser ces pseudo-GIF sur notre site Web parce que ce n'est pas une solution satisfaisante au problème de la communauté. Ils fonctionnent, mais ils sont très gros. Ce dont le Web a besoin, c'est un format compressé non breveté, et non de lourds pseudo-GIF.

Le format PNG est un format de compression non breveté. Nous espérons qu'il sera largement supporté, alors nous l'utiliserons. Nous avons des versions PNG des images sur ce serveur.

Pour plus d'informations sur les problèmes de brevet GIF, allez voir la page GIF de la League for Programming Freedom. À travers ces pages, vous pouvez trouver plus d'informations sur le problème des brevets en général.

La browser support page énumère les navigateurs qui sont compatibles avec le format PNG et indique à quel point ils le gèrent.

La bibliothèque appelée libungif qui lit des fichiers GIF et écrit des GIF non compressés pour contourner le brevet d'Unisys.

http://burnallgifs.org est un site Web qui décourage l'utilisation de fichiers GIF sur votre site Web.


Note :

1. Nous avons pu chercher dans les bases de données de brevets des États-Unis, du Canada, du Japon, et de l'Union européenne. Le brevet Unisys expire le 20 juin 2003 aux États-Unis; en Europe, le 18 juin 2004; au Japon, le 20 juin 2004 et au Canada, le 7 juillet 2004. Le brevet américain de IBM expire le 11 août 2006, (nous sommes en train de chercher dans les bases de données des autres pays).


Autres textes à lire


Traductions de cette page :
[ English | Deutsch | Français | 日本語 | 한국어 | Polski | Română | Русский | Српски ]